Un livre qui répond
à vos questions

Livre, Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin
Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin

 

De l'échauffement au stress de la compétition avant un concours, Coralie Cousin, kinésithérapeute spécialisée, vous dit tout dans son livre le Musicien, un sportif de haut-niveau.
Destiné aux musiciens qui ont des douleurs dues à la pratique intensive de leur instrument, ce livre recèle de témoignages et conseils illustrés qui redonneront confiance à chacun.

Coralie Cousin

Coralie Cousin

Diplômée de kinésithérapie, Coralie Cousin est, depuis vingt ans, spécialisée dans la rééducation de la main du musicien.
Elle a ouvert son propre cabinet « Kiné des musiciens » à Paris tout d'abord dans le 13ème arrondissement et a soigné et conseillé plus de 3000 musiciens. En décembre 2016 elle transfère son cabinet, 5 cité Riverin dans le 10e arrondissement.
Elle est kinésithérapeute consultante auprès d'institutions reconnues : l'Ecole Normale de Musique de Paris et l'Orchestre National d'Ile-de-France.
Au travers de nombreux articles, conférences, interviews radio et télévision elle tente d'aider les musiciens et de prévenir les affections professionnelles des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Vous êtes guitariste

Wim  Hoogewerf

Wim Hoogewerf

© Photographie Yumiko Aihara

Les pathologies spécifiques des guitaristes

Lombalgie et sciatique à gauche

Lorsque le repose-pied est placé trop haut ou trop proche du tabouret cela bloque la souplesse des hanches. Des contractures musculaires, en particulier des muscles du bassin (psoas et pyramidal) entraînent des douleurs. Des lombalgies et parfois des sciatiques peuvent être diagnostiquées par les médecins.
Des exercices d'étirement et d'assouplissement du bassin sont très indiqués avec et sans instrument.

Les épaules douloureuses du guitariste

Hadrien Mabilat

Hadrien Mabilat

© Photographie

Il est indispensable de trouver un équilibre avec l'instrument de telle façon que la ligne des épaules soit le plus possible horizontale. Il existe une multitude d'accessoires afin que le guitariste soit bien stable et que cette ligne soit respectée.
Un trop grand déséquilibre des épaules par exemple enroulement de l'épaule droite en bas et en avant provoque des douleurs, elles peuvent irradier entre les omoplates et la colonne cervicale.
La tendinite de la coiffe des rotateurs à droite comme à gauche, peut parfois être diagnostiquée par les médecins.

Entorse et kyste des poignets du guitariste

Lorsque le musicien cherche la force de ses doigts en sollicitant trop son poignet, il le fatigue et des entorses peuvent être diagnostiquées par les médecins.
Les kystes sont fréquents et leurs emplacements sont très variables d'un musicien à l'autre. Ils sont gênants car ils créent des douleurs qui partent et qui reviennent.

Dystonie de la main chez le guitariste professionnel

La dystonie de fonction est une perte de contrôle de la main non douloureuse dont les causes sont assez mystérieuses.
A l'instrument, quand le musicien veut effectuer un geste précis comme jouer avec le majeur par exemple, l'index se lève involontairement. Deux muscles opposés travaillent simultanément. On parle également de dystonie de fonction quand il y a un problème de dosage de la contraction de deux muscles antagonistes. Par exemple le doigt reste enfoncé dans la corde sans pouvoir se lever. Bien connue, et plus rapidement diagnostiquée, la dystonie de fonction chez le guitariste est de mieux en mieux soignée.
Un musicien qui guérit d'une dystonie devient un pédagogue et technicien hors pair, il a « réponse à tout ». Je tiens à féliciter sa ténacité.

Présenter les pathologies les plus spécifiques du guitariste permet d'attirer votre attention sur les contraintes physiques qui peuvent découler d'une pratique intensive de la guitare dans de mauvaises positions.
Si vos symptômes correspondent à l'une des situations citées ci-dessous, ne vous inquiétez pas outre mesure, généralement les instrumentistes en guérissent !
Si à l'inverse vous ne vous reconnaissez dans aucune d'elles, ne méprisez pas votre douleur, prenez la tout autant au sérieux. La douleur vous envoie un signal, réagissez et examinez plus attentivement votre organisation de travail à l'instrument.

Que faire

Tout d'abord acquérir une bonne posture assise : le dos et les épaules peuvent être comparés au mât d'un bateau sur son axe. Le geste du bras, du coude, de l'avant-bras et de la main doit être perçu dans sa globalité, avant tout travail analytique au niveau des doigts.
L'équilibre de la position assise est essentiel, et le musicien doit se sentir à l'aise lorsqu'il est assis et éventuellement avoir un bon coussin. Des exercices d'étirement d'assouplissement et de respiration avec et sans instruments sont indispensables afin de bien échauffer l'ensemble de la musculature du dos.

Lire l'article ci-dessous

Témoignages

Wim Hoogewerf - Guitariste Concertiste, Professeur de guitare au conservatoire de rayonnement départemental (CRD) de Montreuil

Le plus grand remerciement que je peux faire à Coralie vient de mes propres partenaires musicaux. Sans savoir que j'étais en rééducation - en fait, pour un simple doigt foulé - ils m'ont fait la remarque que mon jeu avait gagné à la fois en souplesse et en solidité ! Ma rencontre avec « la kiné des musiciens » a été capitale. Depuis mes débuts d'adolescent j'avais généralement tout réussi par simple assiduité, en acceptant l'effort physique. « Si ça grince, il faut appuyer plus fort ! ». Les premières observations de Coralie ont été pertinentes et le travail ensuite a consisté à rechercher une efficacité de gestes en passant par une détente active. Coralie m'a appris comment détendre le poignet, comment faire fonctionner le pouce « qui a son propre cerveau » , comment optimiser l'inclinaison de la main, comment positionner l'instrument pour arriver à poser parfaitement cet accord, sans effort, avec les quatre doigts à la fois. Ma main droite grâce à la voûte redressée, l'index mieux axé et les doigts mieux enroulés a trouvé un confort, une agilité et surtout une sonorité jusque-là insoupçonnée.

Gilles Biard - Guitariste

J'avais un problème avec le poignet de ma main droite qui « tombait », je n'arrivais pas à le redresser. En fait je forçais sans avoir conscience que j'étais en train de me faire du mal.

Guitare

Gilles Biard

© Photographie Fred

Une dystonie de la main a été diagnostiquée. J'ai reçu des injections de toxine botulique à la Salpêtrière, ça s'est amélioré.
J'ai travaillé avec Coralie la posture par rapport à l'instrument. Je suis guitariste et je joue assis. Elle m'a conseillé de m'acheter un coussin spécial pour violoncelliste d'orchestre qui m'a énormément aidé à supporter une sciatique et qui m'a permis d'avoir une assise à nouveau « normale ».

Nous avons fait des exercices au niveau de la main, du poignet et des doigts. Mais tout ça en progression. Elle a, au fil des mois, ajouté de nouveaux exercices que je fais actuellement deux fois par jour. Ils m'aident à détendre ma main, à la muscler et à l'aligner correctement dans le sens du bras. Tout ce travail m'a permis de rejouer dans des conditions qui s'améliorent doucement mais sûrement.

Article

Guitare

Coralie Cousin

Le musicien, ce sportif affectif par Geneviève Chant

Guitarist Acoustic Classic, Trimestriel N°8 - 2009