Un livre qui répond
à vos questions

Livre, Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin
Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin

 

De l'échauffement au stress de la compétition avant un concours, Coralie Cousin, kinésithérapeute spécialisée, vous dit tout dans son livre le Musicien, un sportif de haut-niveau.
Destiné aux musiciens qui ont des douleurs dues à la pratique intensive de leur instrument, ce livre recèle de témoignages et conseils illustrés qui redonneront confiance à chacun.

Coralie Cousin

Coralie Cousin

Diplômée de kinésithérapie, Coralie Cousin est, depuis vingt ans, spécialisée dans la rééducation de la main du musicien.
Elle a ouvert son propre cabinet « Kiné des musiciens » à Paris tout d'abord dans le 13ème arrondissement et a soigné et conseillé plus de 3000 musiciens. En décembre 2016 elle transfère son cabinet, 5 cité Riverin dans le 10e arrondissement.
Elle est kinésithérapeute consultante auprès d'institutions reconnues : l'Ecole Normale de Musique de Paris et l'Orchestre National d'Ile-de-France.
Au travers de nombreux articles, conférences, interviews radio et télévision elle tente d'aider les musiciens et de prévenir les affections professionnelles des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Vous êtes claveciniste

Philippe Stevenin clavecin

Philippe Stevenin

© Photographie

Les pathologies spécifiques des clavecinistes

Les contractures musculaires des épaules du claveciniste

Lorsque le claveciniste joue une moyenne de 5 à 6 heures par jour il arrive qu'une fatigue des épaules apparaisse avec des contractures musculaires. Elles disparaissent avec un rythme plus calme. La projection de la tête en avant participe à ces tensions.

L'inflammation des tendons de la main et fatigues musculaires des avant-bras du claveciniste.

Le changement fréquent d'instrument dans une même journée, comme par exemple passer du piano au clavecin ou à l'orgue, participe à créer une fatigue des avant-bras.
Des ténosynovites des tendons de la main peuvent parfois être diagnostiquées par les médecins. Elles provoquent une douleur à l'intérieur de la paume de la main ou sur un doigt, qui est généralement due à l'effondrement de la voûte de la main surtout au niveau des 4e et 5e doigts ou à une faiblesse musculaire du pouce. Il est essentiel de rééquilibrer la motricité fine de la main avec des exercices avec et sans instrument.

Présenter les pathologies les plus spécifiques du claveciniste nous permet d'attirer votre attention sur les contraintes physiques qui peuvent découler d'une pratique intensive du clavecin dans de mauvaises positions.
Si vos symptômes correspondent à l'une des situations citées ci-dessus, ne vous inquiétez pas outre mesure, généralement les instrumentistes en guérissent !
Si à l'inverse vous ne vous reconnaissez dans aucune d'elles, ne méprisez pas votre douleur, prenez la tout autant au sérieux. La douleur vous envoie un signal, réagissez et examinez plus attentivement votre organisation de travail à l'instrument.

Que faire

Il est indispensable d'avoir une bonne posture assise, qui soit ni trop cambrée ni trop voûtée afin que les épaules trouvent leur équilibre.
N'oubliez pas de rappeler à l'organisateur de louer un siège réglable afin de pouvoir vous ajuster et éviter de vous asseoir trop près du clavecin. Des exercices d'étirement, d'assouplissement et de respiration avec et sans instrument sont conseillés afin de bien échauffer l'ensemble de la musculature du dos et de la ceinture scapulaire.
Certains musiciens trouvent un équilibre corporel par la pratique d'un sport, par exemple la natation ou la course. En général, au clavecin et au clavicorde, il y a une maîtrise des doigts en fond de touche. Le transfert d'appui d'un doigt à l'autre est bien travaillé dans l'enseignement de la technique.

Témoignages

Camille Ravot - élève au CNSM de Paris dans la classe d'Olivier Baumont

Camille Ravot

© Photographie

« Le travail avec Coralie m'a apporté des repères dont chaque musicien a besoin parallèlement à sa recherche musicale et sa virtuosité à l'instrument. Elle a créé à ma mesure - comme elle le fait pour chacun - pendant plus d'un an, dans sa consultation à l'École Normale de Musique de Paris une bulle de détente . Cela m'a permis de faire le point, pas à pas, sur mes sensations physiques et d'apprendre à les dompter. Je peux maintenant piocher dans chacune d'elles en fonction du répertoire travaillé et de l'instrument à faire sonner - le piano ou le clavecin. Je me rends compte à présent que les principes de base de posture sont réutilisables pour les deux instruments ! »

Philippe Stevenin - claveciniste et clavicordiste

Philippe Stevenin

© Photographie

« Claveciniste et clavicordiste, j'ai consulté Coralie pour des problèmes de postures et douleurs cervicales lors de pratiques prolongées aux claviers.

Avec l'aide de l'ostéopathe de l'association Musique en Forme ces points ont été traités en quelques séances par de simples exercices et une assise correcte aux instruments. Par contre je ne m'attendais pas du tout à une expertise détaillée du travail mécanique de la main, doigt par doigt sur l'ensemble des techniques, fruit d'une longue expérience avec des musiciens. J'ai trouvé là une solution à nombre de problèmes qui m'a permis de progresser de façon très significative, me permettant désormais de me mesurer au répertoire difficile sur ces instruments exigeants. »