Un livre qui répond
à vos questions

Livre, Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin
Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin

 

De l'échauffement au stress de la compétition avant un concours, Coralie Cousin, kinésithérapeute spécialisée, vous dit tout dans son livre le Musicien, un sportif de haut-niveau.
Destiné aux musiciens qui ont des douleurs dues à la pratique intensive de leur instrument, ce livre recèle de témoignages et conseils illustrés qui redonneront confiance à chacun.

Coralie Cousin

Coralie Cousin

Diplômée de kinésithérapie, Coralie Cousin est, depuis vingt ans, spécialisée dans la rééducation de la main du musicien.
Elle a ouvert son propre cabinet « Kiné des musiciens » à Paris tout d'abord dans le 13ème arrondissement et a soigné et conseillé plus de 3000 musiciens. En décembre 2016 elle transfère son cabinet, 5 cité Riverin dans le 10e arrondissement.
Elle est kinésithérapeute consultante auprès d'institutions reconnues : l'Ecole Normale de Musique de Paris et l'Orchestre National d'Ile-de-France.
Au travers de nombreux articles, conférences, interviews radio et télévision elle tente d'aider les musiciens et de prévenir les affections professionnelles des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Vous êtes bassiste

Les pathologies spécifiques des bassistes

Les douleurs de l'épaule du bassiste

Les épaules des bassistes sont très sollicitées par la sangle de l'instrument qui repose sur l'épaule gauche.

Basse mauvaise posture

Mauvaise position : le bassiste lève son épaule gauche. Le cisaillement de la sangle provoque des douleurs.

Basse bonne posture

Bonne position : le bassiste a rééquilibré ses épaules

Les douleurs sous forme de contractures musculaires peuvent irradier entre les omoplates et au niveau de toute la colonne vertébrale. Des tendinites ainsi que des compressions vasculo-nerveuses peuvent parfois être diagnostiquées par les médecins.

Tendinite des coudes et entorse des poignets du bassiste

Lorsque le bassiste cherche la force de ses doigts en sollicitant trop son poignet, il le fatigue et des entorses peuvent être diagnostiquées par les médecins. Les douleurs ont tendances à irradier dans les avant-bras et des tendinites des coudes sont parfois associées.

Présenter les pathologies les plus spécifiques du bassiste nous permet d'attirer votre attention sur les contraintes physiques qui peuvent découler d'une pratique intensive de la basse électrique dans de mauvaises positions.
Si vos symptômes correspondent à l'une des situations citées ci-dessus, ne vous inquiétez pas outre mesure, généralement les instrumentistes en guérissent ! Si à l'inverse vous ne vous reconnaissez dans aucune d'elles, ne méprisez pas votre douleur, prenez la tout autant au sérieux. La douleur vous envoie un signal, réagissez et examinez plus attentivement votre organisation de travail à l'instrument.

Que faire

Tout d'abord acquérir une bonne posture debout, le dos et les épaules peuvent être comparés au mât d'un bateau sur son axe horizontal. Le geste du bras, du coude, de l'avant-bras et de la main doit être perçu dans sa globalité, avant tout travail analytique au niveau des doigts.

Bassistes.jpg

Bassistes

© Photographie

La sangle de l'instrument doit être la plus large possible, elle doit également être positionnée assez loin de la base du cou pour ne pas provoquer de cisaillement.

Des exercices d'étirement, d'assouplissement et de respiration avec et sans instrument, sont indispensables afin de bien échauffer l'ensemble de la musculature du dos.

Il est important d'être en bonne forme physique avant un concert, une répétition ou un enregistrement. Je conseille vivement au bassiste de faire du sport, de nager, courir ou pratiquer des arts martiaux.

Note : Soyez prudent lorsque vous changez d'instrument, ne choisissez pas une basse trop lourde qui risque d'occasionner une fatigue supplémentaire.

Témoignage

Philippe Rivoallanou Drevet - Contrebassiste, bassiste, choriste auteur/compositeur, arrangeur

Philippe Rivoallanou Drevet.jpg

Philippe Rivoallanou Drevet

© Photographie

Je suis bassiste électrique et contrebassiste.
Il y a bientôt dix ans un ami m'a initié aux arts traditionnels chinois. Depuis je les pratique quasi quotidiennement et ils font partie de mon « hygiène de vie ». C'est très complémentaire avec la musique.

Malgré cela le travail intensif qu'exige mon métier a fini par me provoquer une capsulite de l'épaule gauche.
J'ai commencé la rééducation posturale et les massages avec Coralie et des séances d'ostéopathie dans le cadre de l'association Musique en Forme. Nous avons notamment travaillé sur la gestuelle du coude, de l'épaule du poignet et elle m'a trouvé une pique coudée qui m'aide énormément car elle déplace et soulage le poids de la contrebasse. Coralie a beaucoup insisté sur les omoplates et notamment en adaptant et améliorant la « posture de l'arbre » qui est l'une des positions fondamentales du qi gong par rapport à ma pathologie. En trois mois, les résultats sont spectaculaires : je suis en tournée à la contrebasse et je ne souffre presque plus en concert ni dans mon travail personnel.
Coralie Cousin m'a confirmé qu'avec la pratique des arts martiaux j'ai réussi à accélérer ma guérison actuelle et à me stabiliser.
Grâce à cette rééducation posturale à l'instrument et au Qi Gong je joue et je revis malgré ma capsulite.

Site web : http://philipperivoallanoudrevet.com