Un livre qui répond
à vos questions

Livre, Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin
Le Musicien un Sportif de Haut-Niveau par Coralie Cousin

 

De l'échauffement au stress de la compétition avant un concours, Coralie Cousin, kinésithérapeute spécialisée, vous dit tout dans son livre le Musicien, un sportif de haut-niveau.
Destiné aux musiciens qui ont des douleurs dues à la pratique intensive de leur instrument, ce livre recèle de témoignages et conseils illustrés qui redonneront confiance à chacun.

Coralie Cousin

Coralie Cousin

Diplômée de kinésithérapie, Coralie Cousin est, depuis vingt ans, spécialisée dans la rééducation de la main du musicien.
Elle a ouvert son propre cabinet « Kiné des musiciens » à Paris tout d'abord dans le 13ème arrondissement et a soigné et conseillé plus de 3000 musiciens. En décembre 2016 elle transfère son cabinet, 5 cité Riverin dans le 10e arrondissement.
Elle est kinésithérapeute consultante auprès d'institutions reconnues : l'Ecole Normale de Musique de Paris et l'Orchestre National d'Ile-de-France.
Au travers de nombreux articles, conférences, interviews radio et télévision elle tente d'aider les musiciens et de prévenir les affections professionnelles des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Avertissement

Le site, les articles, les illustrations, les enregistrements radiophoniques, les vidéos ont pour seul objectif de vous aider à la compréhension d'un problème de santé.
Les conseils ne viennent pas se substituer à l'information orale délivrée par votre médecin.
Ils sont destinés à vous éclairer sur votre santé et vous permettre de mieux participer à la prise de décision.
Consultez votre médecin traitant.

Conseil National de l'Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes - Rééducation des musiciens  - cnomk

Kinésithérapie des musiciens

Nouvelle adresse du cabinet : 5 cité Riverin 75010 Paris

Vous êtes musicien et vous souffrez de blocages, crispations, fatigue, lourdeur, manque de rapidité. Coralie Cousin, kinésithérapeute spécialisée dans la prise en charge des musiciens vous propose son guide de la santé du musicien.

Comment vous en sortir si vous êtes obligé de jouer, répéter, enregistrer avec une tendinite du coude, une capsulite de l'épaule, une entorse du poignet ou encore une fracture du doigt fraichement consolidée ?

Coralie Cousin vous donne des solutions pour résoudre vos douleurs physiques et vous sentir à l'aise en pratiquant intensément votre instrument.
Elle vous indique les gestes d'urgence à connaître, les bonnes postures à avoir, donne des conseils de prévention sans oublier de faire quelques recommandations aux parents d'enfants musiciens.

Coralie Cousin explique comment professeur de musique et kinésithérapeute se complètent.
Elle présente les pathologies les plus fréquentes liées à la pratique de chaque instrument, propose des conseils pratiques qui permettent au musicien de jouer sans douleur et donne à lire témoignages et articles de presse.

Patricia Nagle

Patricia Nagle

© Photographie

Ryo Kojima - violon,  Miho Tokaji - piano, Masaki Kumazawa - violoncelle et Ikuya Tabaka - alto / Festival musical 'Shimanami' à Onomichi

Ryo Kojima, Miho Tokaji, Masaki Kumazawa et Ikuya Tabaka

© Photographie Mr.Masayuki Nagai

Jazz

Katy Roberts Quintet

© Photographie

Spirit Tango

Spirit Tango

© Photographie

Objectif prévention

« Eviter d'avoir des douleurs est primordial. Pour cela, il faut se sentir à l'aise avec son corps et ne pas commencer à jouer d'un instrument avec des défauts de position. Le plus important est d'être bien placé.

La recherche du son détermine généralement la posture du musicien. Si cette posture est physiologique, non seulement le geste répétitif s'intégrera dans une dynamique musicale, mais le son n'en sera que plus juste. En revanche, une posture mal adaptée peut constituer une entrave à la recherche sonore. En effet, lorsqu'une posture cesse d'être physiologique pour des raisons diverses et individuelles, le geste répétitif provoque des syndromes d'inflammation, de fatigue, de surmenage, pouvant aller jusqu'à une perte du contrôle de la main appelée dystonie de fonction. »

A chacun sa posture

« Certains musiciens ont de très mauvaises postures ce qui ne les empêche pas d'être de grands interprètes. Pourtant, quand on est musicien, avoir une bonne posture est capital : elle donne de bonnes bases pour travailler et utiliser ses possibilités au maximum.
Trouver son équilibre et le maintenir aussi longtemps qu'il est nécessaire demande une immense concentration corporelle. Et chaque musicien trouve le sien qui n'est pas forcément celui de son voisin. »

Ne pas confondre : s'affaisser et se détendre

« Si, avant de commencer à jouer, vous vous affaissez en effectuant une force d'appui de haut en bas il faut absolument vous corriger car c'est un défaut d'interprétation corporelle. Vous agissez souvent ainsi en pensant vous détendre mais c'est sans rapport avec une sensation physique travaillée. L'essentiel est d'avoir un geste puissant et souple, décontracté et précis. »

De l'automatisme au traumatisme

« Il faut se rendre à l'évidence : quand l'automatisme crée un traumatisme le corps ne se trompe pas et le son produit dans ces conditions n'est pas harmonieux. Pour arriver à jouer le musicien compense. Si cette compensation a entraîné un déséquilibre musculaire, une période de rééducation s'impose. »

Prendre conscience de sa souffrance

Les vieux réflexes reviennent dès que vous vous laissez emporter dans le travail musical. Vous êtes davantage dans l'univers de l'imaginaire et de la sensibilité que dans la sensation physique.
Un sportif qui a des douleurs le fait savoir immédiatement. Bien souvent vous souffrez en silence sans vraiment même vous en rendre compte. Bien sûr vous sentez un son moins précis. Surtout ne faites pas l'erreur d'augmenter votre temps de travail en forçant et soyez à l'écoute de votre corps, il vous envoie un message.

Une bonne posture, c'est important

« Dès le plus jeune âge, l'apprentissage d'un geste automatique se fait sur des sensations physiques qui ont pour but la recherche du son mais qui reposent sur des données anatomiques et physiologiques bien précises.

Les connaître et les respecter vous permettra de trouver une harmonie entre votre corps et votre instrument afin que jouer devienne une habitude naturelle.
En effet, une bonne posture c'est une attitude corporelle qui retire dans le moindre détail toute fatigue superflue et inutile.
Sans oublier qu'il s'agit d'une alchimie propre à chacun, d'une réalité complexe, mais où tous vont dans la même direction : transmettre une émotion sonore. »
Extraits du livre : « Le musicien, un sportif de haut niveau » Editions Ad-Hoc, réédition 2012.

Avertissement

Le site, les articles, les illustrations, les enregistrements radiophoniques, les vidéos ont pour seul objectif de vous aider à la compréhension d'un problème de santé.
Les conseils ne viennent pas se substituer à l'information orale délivrée par votre médecin.
Ils sont destinés à vous éclairer sur votre santé et vous permettre de mieux participer à la prise de décision.
Consultez votre médecin traitant.